Spectacle de la compagnie Rouge Cheyenne
Compagnie de théâtre Rouge Cheyenne

Nos spectacles Retour aux spectacles

Danse! Salomé et Esther

Création 2023

“J’imagine le spectacle de Salomé et Esther comme un grand banquet, une fête de Village, une fête de quartier, une fête pour se retrouver, manger, trinquer ensemble. C’est un spectacle de fête avec 7 comédiens et musiciens, un scénographe un éclairagiste et une metteuse en scène.

Mona Caroff et Stéphanie Encrine. Première résidence au Centre Culturel du Moulin. Avril 2019. ©Cécile Genet

A partir du texte Salomé d’Oscar Wilde, le rouleau d’Esther et le cantique des cantiques dans la traduction de Henri Meschonnic.

Interprété par Mona Caroff, Stéphanie Encrine, Denis Lavant (distribution en en cours).

Mise en scène: Nolwenn Le Tallec

© Edmund Dulac

HÉRODE

Salomé, dansez pour moi.

HÉRODIAS

Je ne veux pas qu’elle danse.

SALOMÉ

Je n’ai aucune envie de danser, tétrarque.

HÉRODE

Salomé, fille d’Hérodias, dansez pour moi.

HÉRODIAS

Laissez la tranquille.

HÉRODE

Je vous ordonne de danser, Salomé.

SALOMÉ

Je ne danserai pas, tétrarque.

Salomé, Oscar Wilde

Pourtant Salomé va danser.

Séductrice, sensuelle, serpentine, Salomé danse. Elle danse pour le roi Hérode, pour sa mère Hérodias, pour les soldats, pour les religieux, pour les hommes qui la regardent, pour tous, pour personne, ou pour elle-même.

Pourquoi Salomé danse-t- elle?

Pour séduire Iokanaan. Pour sentir la puissance de son sexe ?

Pour désobéir? ou pour obéir?

Qui agit à travers Salomé? De qui est-elle le bras armé?

Cette pièce de théâtre met en scène le piège de l’image. Salomé se débat dans la prison confortable qu’elle s’est érigée. Iokanaan, le prophète, le poète parle et ses paroles sont une brûlure… Celui qui dit la vérité, il doit être exécuté.

Chevaucher ce texte puissant d’Oscar Wilde, et le mettre en scène.

Ce texte prend sa source dans l’histoire biblique, la danse de Salomé et la décapitation du prophète Jean Baptiste/ Iokanaan. Un spectacle pour 12 comédiens/musiciens sur sène. Hérode, roi de Judée, Hérodias la reine mère, Salomé: la fille incestueuse, 3 soldats, 3 religieux, 1 prophète.

Ce texte nous parle d’aujourd’hui, du corps des femmes et du regards des hommes, du rapport maladif à l’image, du pouvoir fasciné par le monstre, du monstre façonné par le pouvoir. Et en toile de fond, cette question Qu’est ce que l’image nous empêche-t-elle d’entendre ?

Triptique de dessins d’Audrey Beardsley pour illustrer “Salomé” de son ami Oscar Wilde.
Hérodiade. Jean Jacques Henner. 1887.

Salomé. Encres de Salomé Clanet.
Mona Caroff et Stéphanie Encrine. Première résidence au Centre Culturel du Moulin. Avril 2019. ©Cécile Genet
Première résidence au Mona Caroff et Stéphanie Encrine.Centre Culturel du Moulin. Avril 2019. ©Cécile Genet
Mona Caroff. Première résidence au Centre Culturel du Moulin. Avril 2019.© Cécile Genet
Nolwenn Le Tallec. Première résidence au Centre Culturel du Moulin. Avril 2019. © Cécile Genet

« Si vous voulez dire la vérité, alors utilisez le rire,

ou sinon, vous serez tué. »

Oscar Wilde