Spectacle de la compagnie Rouge Cheyenne
Compagnie de théâtre Rouge Cheyenne

Nos spectacles Retour aux spectacles

Camille Claudel, femme sculpteur.

Camille Claudel dessin d'Isabelle Milloz

Chère Camille,

Je t’écris depuis mon ordinateur. Nous sommes en 2021, dans un temps que tu ne peux pas connaître. Je regarde tes sculptures, que tu as réalisées il y a plus de 100 ans. Tes sculptures me parlent de moi, il y a 20 ans, de ce temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître. Elles me parlent de l’adolescence, d’un élan un peu sauvage, déréglé, hors norme, d’une incandescence qui se brûle dans son propre désir.

Taper dans la pierre.

Gratter dans la terre.

Creuser dans la chair.

Tu t’appelles Camille. Camille Claudel. Tu es née le 8 décembre 1864 dans une “bonne famille”. Bonne dans les apparences. Et Les apparences peuvent être trompeuses. Tu es née dans un siècle appelé le 19ème. Tu es une femme. Tu es sculpteur. C’est toi qui te définit comme « sculpteur » car au 19ème siècle la sculpture est une activité destinée aux hommes. C’est vrai qu’iI faut pour sculpter une grande force physique. Est ce pour cela ? Ou est ce parce qu’au 19ème siècle, la société française appartient à ceux qui portent des pantalons? Au 19ème siècle, être une femme, ça veut dire : dépendre d’un homme, « être sous tutelle », c’est à dire sous l’autorité d’un père ou d’un mari. Être la fille de, être la femme de … Être une femme, c’est voir sa vie confinée entre les murs d’un appartement, d’une cuisine, une vie soumise aux horaires et aux décisions d’un homme. Et si jamais tu es amoureuse, si tu es mariée alors tu dois avoir des enfants, tu en as très jeune, tu en as beaucoup, tu n’as pas le choix, puisque la contraception n’existe pas. Et si tu veux prendre du plaisir, si tu veux t‘épanouir dans ton corps, dans ton sexe, alors tu seras jugée comme une mauvaise fille, une trainée, une putain… Tu es une femme, tu n’as pas le choix. Les femmes travaillent dans la maison, le ménage, la cuisine, et les gosses «Tu n’as pas le choix, c’est comme ça. Il faut faire avec. » Toi, tu veux avoir le choix, et tu vas choisir. La sculpture, la passion, la création, la tempête, la folie… Qui t’a emportée, après 30 années d’enfermement.

Etais tu plus libre avant?

Extrait du spectacle “Camille Claudel, femme sculpteur”.

Ce projet de spectacle est en lien avec le parcours d’éducation artistique et culturel (PEAC) avec des écoles et collèges de Poitiers. Accompagné par la Drac Nouvelle Aquitaine et la mairie de Poitiers. En partenariat avec le musée Sainte Croix de Poitiers. Ce spectacle en création s’articule autour des 10 sculptures de Camille Claudel présentes au musée en exposition permanente. Il présente la vie de Camille Claudel en écho à ses oeuvres, son parcours de vie de femme et d’artiste.

À partir de textes de Paul Claudel, Jeanne Fayard, Jacques Cassar, et de lettres de Camille Claudel.

Textes, musique et chansons interprétés sur scène par Nolwenn Le Tallec et Sébastien Guillet.

Femme aux yeux clos – Terre de Camille Claudel (Musée Sainte Croix Poitiers)
La fortune – bronze de Camille Claudel (Musée Sainte Croix Poitiers)
La valse – Bronze de Camille Claudel (Musée Sainte Croix Poitiers)
Sakountala – L’abandon- Bronze de Camille Claudel (Musée Sainte Croix Poitiers)
Niobide blessée- Bronze de Camille Claudel (Musée Sainte Croix Poitiers)
Profonde pensée- Bronze de Camille Claudel (Musée Sainte Croix Poitiers)
La vieille Hélène – Bronze de Camille Claudel (Musée Sainte Croix Poitiers)