Les ateliers proposés par la compagnie Rouge Cheyenne
Compagnie de théâtre Rouge Cheyenne

Nos ateliers Retour aux ateliers

L’histoire de la princesse. Ateliers de théâtre et création d’un spectacle avec une classe de 1ère SAPAAT en lycée agricole.

Deux semaines d’atelier de théâtre au Lycée Agricole de Touscayrats (TARN 81) avec les 29 élèves de 1ère SAPAAT (Service à la personne) et deux représentations du spectacle, au lycée et dans une salle de spectacle: Le café plum’ à Lautrec.

D’après un texte de Sonia Ristic

Adaptation et mise en scène: Nolwenn Le Tallec

Accompagnement pédagogique et artistique: Stéphanie Encrine

Une des petites filles – C’était un samedi. Il n’y a rien de pire qu’un centre commercial, le samedi. Si on s’arrête et si on regarde, sans participer, très vite, ça devient insoutenable.

Une autre petite fille – Les chariots qui débordent, les promotions en grosse lettre fluorescentes, eux tous qui courent, droit devant, les cartes de crédit, la station essence. Ils ne se parlent pas, ils achètent.

Une 3ème petite fille- Nous étions de la chair à vendre. Nous étions de la chair à canon. Puis ils ont fait de nous, nous sommes devenus, de la chair à consommer.

À vendre. À canons. À consommer.

La princesse – De la chair à consommer. Oui. Et forcément, devant le centre commercial, le samedi, il y a quelqu’un qui mendie. Quelqu’un qui a faim ou froid et l’on s’en fout.

Il y a eux et lui. Et la lame de fond arrive.

Spectateur 1 – Quand je suis sorti du centre commercial, elle a dit :

La princesse – J’ai envie de tout péter.

Spectateur 2 – Elle regardait le centre commercial, les chariots, les pancartes fluorescentes, la station essence, les clochards. Elle disait :

La princesse – C’est insoutenable. Aujourd’hui, je ne peux pas. Aujourd’hui, c’est insoutenable.

Spectateur 3- Et tout a explosé.

Spectateur 4 – Lui s’est jeté à terre. Elle, elle n’a pas bougé pendant l’explosion.

La princesse – C’était peut être moi. J’avais tellement envie de tout péter. J’ai voulu ça, que tout saute, que tout ça disparaisse. Je voulais l’explosion pour sortir du silence. Et le centre commercial a volé en éclats.

“L’histoire de la princesse. “Sonia Ristic